pour imprimer le texte

Le secret du monde où on vit c’est qu’à moins d’être plein aux as c’est pas la peine d’avoir des rêves. Ils tournent tous au vinaigre. On nous dit qu’en travaillant dur on gagne de l’argent mais la plupart des gens travaillent dur et au bout du compte ils se retrouvent sans rien. Ça me dérangerait pas si on présentait les choses comme elles sont : à savoir une loterie. Mais ça pas question ! La loi est une force brute et on est censé la mettre sur un piédestal. La liberté, individuelle ou autre, ça n’existe pas. Y a que l’argent. Voilà le monde qu’on s’est fait et que personne vienne me parler de chercher le sens de la vie quand je n’ai ni le temps ni l’argent pour la vivre. On fait son beurre sur le dos des uns des autres et on aime bien donner des jolis noms aux pires magouilles. Mais tout l’argent du monde à quoi il va me servir à moi : la seule chose dont j’ai besoin c’est de contempler la montagne par la fenêtre du pavillon. L’argent ferait que bousiller ce que j’ai appris à accepter au fil des années…

Alan Warner, Morvern Callar.


pour imprimer le texte


Haut de la page


COPYRIGHT 2002 Bernard Defrance - tous droits réservés
contact webmaster

Warning: Unknown: Your script possibly relies on a session side-effect which existed until PHP 4.2.3. Please be advised that the session extension does not consider global variables as a source of data, unless register_globals is enabled. You can disable this functionality and this warning by setting session.bug_compat_42 or session.bug_compat_warn to off, respectively. in Unknown on line 0