pour imprimer le texte

J’avais 19 ans, c’était le soir, j’étais passé prendre un ami et nous sortions de chez lui. Alors que nous attendions à l’arrêt de bus de la gare, nous avons vu un homme, blanc, qui avait l’air d’avoir beaucoup bu. Il sentait l’alcool et il était débraillé... Il a commencé à nous parler de choses et d’autres, dont je ne me rappelle plus exactement. Je suppose que, comme mon copain et moi sommes noirs, il nous a parlé de Martin Luther King, des États-Unis, de la France... Au début j’étais très méfiant : ce n’est pas qu’il avait l’air méchant, mais tout de même on ne sait jamais ce dont quelqu’un est capable après avoir trop bu ! Par conséquent, j’essayais d’esquiver, mais je me suis rendu compte, petit à petit, que ce qu’il disait n’était pas totalement faux. C’est vrai que lorsqu’on boit, bien souvent, on peut dire les choses qui sont le plus profondément enfouies en soi. Je n’ai jamais bu mais je le sais.

J’ai donc commencé à lui répondre, à lui poser des questions aussi, sur lui, son âge, etc. Et à ma grande stupeur j’ai appris qu’il était policier ! Je ne voulais pas le croire ! Il m’a même montré sa plaque, c’était la première fois que je voyais une plaque de policier. C’était aussi la première fois que je parlais de façon aussi ouverte avec un policier... Pour la première fois de ma vie j’entendais un policier me raconter sa vie. Je me suis alors rendu compte à quel point les policiers pouvaient souffrir au fond d’eux-mêmes, et combien c’était loin d’être facile que d’être policier !

Ils nous a dit qu’il buvait pour oublier et se " déstresser ". Je lui ai expliqué que l’alcool n’était pas une solution : lorsqu’on boit on oublie ses problèmes mais ce n’est que pour un moment, et une fois ce temps de latence ou d’errance passé, les problèmes reviennent au grand galop et de plus on se " pourrit " soi-même de l’intérieur. Je ne bois pas mais je le sais.

C’était la première fois que je rencontrais un policier en le découvrant comme un être faible.

Ritchy Hitoto,

TS2, lycée Maurice Utrillo, mars 2000.


pour imprimer le texte


Haut de la page


COPYRIGHT 2002 Bernard Defrance - tous droits réservés
contact webmaster

Warning: Unknown: Your script possibly relies on a session side-effect which existed until PHP 4.2.3. Please be advised that the session extension does not consider global variables as a source of data, unless register_globals is enabled. You can disable this functionality and this warning by setting session.bug_compat_42 or session.bug_compat_warn to off, respectively. in Unknown on line 0